La main à la pâte

Diffusion

MERCREDI • 19 H 30

En Rappel

vendredi • 15 h
dimanche • 17 h 30
lundi 11 h et 22 h

Épisode 1 - Bœuf

Synopsis de l’épisode

Le bœuf à Bonnyville (AB)

Mercredi 12 avril, 19 h 30

À Bonnyville, une petite ville de l’Alberta, Chef Luc débarque dans une famille où l’on est cowboy de père en fils. Il fait la connaissance des grands-parents aux petits-enfants. À la ferme Tellier, on élève du Charolais, un bœuf très prisé en Europe. À dos de cheval, Chef Luc guide le troupeau. Les enfants Tellier lui apprennent l’art de lancer le lasso. Et puis, il y a Harry, le cheval qu’il faut apprivoiser… Tout ça se termine autour d’un superbe repas familial où le bœuf est accommodé à la mode du Chef Luc.

Luc Tellier

Entreprise/Producteur

Luc Tellier

Le ranch des Tellier est l’une des 20 000 fermes bovines en Alberta. Il existe depuis les années 1920, avant le « boom » de production de bœuf albertain des années 1950 et 1960. On y produit de la viande de bœuf charolais – une race bovine française originaire de la région de Charolles en Bourgogne. C’est le visionnaire grand-père de Luc Tellier, l’actuel propriétaire, qui l’a fondé en arrivant du Québec. Depuis trois générations, les Tellier s’occupent des bêtes à l’ancienne – c’est-à-dire à cheval. Le bétail grandit à son rythme, dans les pâturages, en broutant l’herbe. Ici, on contrôle tout – surtout ce que les bœufs mangent - pour qu’ils soient de la meilleure qualité. Le ranch, c’est une affaire de famille. Même Dylan et Stéphanie Tellier, ses deux enfants, montent à cheval, guident le troupeau, attrapent les bêtes au lasso, les marquent au fer. C’est un art de vivre d’une autre époque.

Bonnyville, Alberta

Lieu visité

Bonnyville, Alberta

Bonnyville est une petite ville aux abords du lac Jessie en Alberta où habitent 10 000 habitants, dont un bon nombre sont francophones. Les premières activités commerciales de la communauté remontent à la traite des fourrures quand Angus Shaw, un Écossais, s’est aventuré dans le pays des Cris et des Chipewyan en 1789. Bonnyville tient son nom du père Francis Bonny, un missionnaire francophone qui s’est établi dans la communauté vers 1907. Ce sont les Métis – un mélange d’Européen et d’Autochtone – qui peuplent le village de 1907 à 1918. La région est riche : dans le sous-sol on y retrouve du gaz naturel et à la surface, le légendaire bœuf albertain. Fait intéressant à signaler : en 1984, Bonneville, en France et la communauté francophone de Bonnyville en Alberta se sont jumelées.

Bœuf

Produit en vedette

Bœuf

Le bœuf est la plus importante industrie agricole de l’Alberta. La province compte une population de 4,9 millions de têtes, soit 41 % de tout le bœuf du Canada. Un tiers du revenu de toutes les fermes de la province provient du bœuf. La moitié du bœuf albertain est vendu aux autres provinces et 35 %, aux États-Unis ou à d’autres pays. Selon Planétoscope, « le steak haché est la viande la plus vendue : 70 % des ménages en consomment. C’est l’Inde qui a le plus grand cheptel mondial (283 millions), avant la Chine (130 millions) et les États-Unis (98 millions) en 2001. » On consomme le bœuf de plusieurs façons : le steak, le rôti, le hamburger, les soupes, le ragoût, le pâté chinois, etc. Dans la coupe française, on compte 29 parties comestibles du corps bovin, dont la langue, les côtes, le bifteck et la queue.

Salade de bœuf thaïlandaise au chou frisé

Salade de bœuf thaïlandaise au chou frisé

Plus
Rôti de filet mignon et sauce aux champignons

Rôti de filet mignon et sauce aux champignons

Plus
Gâteau au chocolat de cowboy

Gâteau au chocolat de cowboy

Plus

Galerie photo